Bordeaux : une bagarre éclate en pleine messe pour du gel hydroalcoolique

Un touriste de 73 ans ne voulait pas respecter le protocole sanitaire pour entrer dans Notre-Dame de Bordeaux et a agressé un bénévole, relate France Bleu.

Crise sanitaire oblige, la désinfection des mains au gel hydroalcoolique et le port du masque sont obligatoires pour assister à une célébration dans une église. Notre-Dame de Bordeaux ne fait pas exception à la règle. Mais comme l’expliquent France Bleu Gironde et 20 Minutes, ce protocole sanitaire n’a pas vraiment plu à un touriste de 73 ans, originaire de Perpignan. Les faits se sont déroulés dimanche 6 septembre vers 11 heures, alors que le touriste a voulu entrer dans l’édifice religieux, où était célébrée une messe. 

« Alors que le bénévole de la paroisse qui assurait l’accueil ‘sanitaire’ lui a signifié l’obligation de porter un masque et de se désinfecter les mains à l’entrée de l’église, l’homme âgé de 73 ans a refusé de se conformer à ces mesures sanitaires », explique l’archevêché de Bordeaux à 20 Minutes. Selon des témoins interrogés par Sud Ouest, le visiteur se montre « très insistant » et « virulent ». Face à lui, le bénévole n’en démord pas et lui aurait mis de force du gel hydroalcoolique sur les mains, que le touriste lui aurait ensuite essuyé sur le pantalon.closevolume_off

Lime à ongles contre gel hydroalcoolique

Mais ce dernier n’en reste pas là. « Le visiteur est alors ressorti et l’a agressé avec un objet métallique qui a été pris pour un petit couteau », ajoute l’archevêché de Bordeaux. Il s’agissait en fait d’une lime à ongles. Le bénévole réplique alors en jetant… du gel hydroalcoolique au visage de son agresseur, qu’il parvient à maîtriser avec l’aide d’une autre personne. Aucun blessé n’est heureusement à déplorer à l’issue de cette altercation. Appelée sur place, la police a interpellé le visiteur, qui s’est retrouvé en garde à vue. L’archevêché « déplore cet incident et renouvelle sa confiance au curé de la paroisse Notre-Dame et aux bénévoles qui permettent aux célébrations de se tenir dans de bonnes conditions sanitaires ». Le bénévole agressé a quant à lui porté plainte contre le touriste.

SOURCE Par LePoint.fr

Author: Rewindé SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 9 =