Elections couplées du 22 novembre au Burkina : les médias confessionnels et communaux non autorisés à la couverture de la campagne électorale

Les médias confessionnels et communaux ne sont pas autorisés à couvrir la campagne électorale pour les élections présidentielles et législatives du 22 novembre prochain au Burkina.

Le Conseil supérieur de la Communication(CSC) a décidé hier mercredi, que les   médias confessionnels et communaux ne prendront pas part, à la couverture de la campagne électorale des élections couplées du 22 novembre prochain au Burkina.

Selon le directeur de la réglementation, de la médiation et du contentieux du CSC, Daniel Bonzi, la décision de son institution se justifie par la nécessité de préserver la neutralité politique de ces médias au regard de leur utilité sociale.

Pour M. Bonzi, les médias confessionnels ont pour mission de prôner la foi et que ceux communaux sont des outils de développement.

Il a signalé que les  médias publics et privés sont également interdits de couvrir des activités «de campagne électorale déguisée» 90 jours avant le début de la campagne.

D’Après lui, la campagne déguisée se définit comme étant, entre autre  la diffusion d’information sur des dons, d’inaugurations d’édifices ou d’activités par un candidat, un parti politique ou un regroupement de formations politiques ou d’un indépendant.

Daniel Bonzi a  précisé que les films, musiques et autres instruments sonores qui font la publicité des candidats ou partis sont à mettre à l’actif de la campagne déguisée.

Source Sidwaya

Author: Rewindé SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 17 =