La CENI installe ses démembrements à l’étranger

Dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020, le gouvernement burkinabè a décidé de la mise à jour du fichier électoral. Une opération dont l’un des volets est la constitution de la liste électorale biométrique des Burkinabè vivant hors du pays.

A cet effet, la CENI met en place ses démembrements à l’étranger, du 1er au 10 novembre 2019, dans les pays suivant : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Belgique, Bénin, Canada, Côte d’Ivoire, Egypte, Etats-Unis, France, Gabon, Ghana, Italie, Mali, Maroc, Niger, Nigeria, Libye, Sénégal, Tchad, Togo, Tunisie.

Il s’agit des Commissions électorales indépendantes d’ambassade (CEIAM) et des Commissions électorales indépendantes de Consulat (CEIC).

Selon le Code électoral, en son article 22 bis, la Commission électorale indépendante d’ambassade (CEIAM) et la Commission électorale indépendante de consulat (CEIC) se composent chacune comme suit :

  • une personnalité désignée par les partis et formations politiques de la majorité ;
  • une personnalité désignée par les partis et formations politiques de l’opposition ;
  • une personnalité désignée par les organisations de la société civile reconnues par l’ambassade ou le consulat général.

La structure est assistée par le trésorier de l’ambassade ou le percepteur du consulat général.

Cette mise en place des démembrements à l’étranger intervient après celle de 415 Commissions électorales locales en interne, au niveau des provinces, des communes et des arrondissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =